Lunar is a user on mastodon.potager.org. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.
Lunar @lunar

« telling people to use free software because otherwise they are exploited on an individual level is not a very effective appeal because it essentially puts the weight of the entire oppressive system on their shoulders […]: you choose to be exploited. […] This is clearly false, in the same way that people rarely have a choice when it comes to participating in other oppressive social relations. The answer is never to sever oneself from society, but to change it. »
flowing.systems/2016/09/24/a-s

· Web · 14 · 9

@lunar Intéressant, mais d'un autre côté on a encore le choix de l'OS que l'on met sur sa machine....
Je suis d'accord que considérer le problème de l'aliénation résolu (par la capacité de choix individuel) est une façon peut rigoureuse de résoudre le problème de l'aliénation, mais "emancipate yourself from mental slavery, none but ourselves can free our minds" reste d'actualité...

@LienRag
L'enjeux, c'est surtout de reconnaître que si toi, tu n'as que du logiciel libre sur tes machines, ça ne change pas le monde.

@lunar Faux: ce que l'auteur critique est le lifestylism: the belief that changes in one's own personal preferences are the beginning AND end of political action.
Il est indéniable que passer ses machines en logiciel libre est un début nécessaire et utile en soi...

@lunar C'est faux car réducteur de dire que passer en logiciel libre ne change pas le monde: cela ne le change qu'à son niveau et ne peut donc être un but en soi (dans une logique d'émancipation collective), mais c'est déjà un pas.

@LienRag
Toujours pas sûr de comprendre.

Ce que je dis :
Mettre du logiciel libre sur sa machine (individuelle) ne change pas le monde.

Je vois un enjeux à ce que ce constat soit d'avantage partagé pour qu'on arrête de culpabiliser des personnes qui n'ont pas la disponibilité (en temps, en énergie, en espace mental…) pour changer leur environnement numérique.

@lunar En-dehors du fait que culpabiliser les utilisateurs de windowserie est drôle (et politiquement contre-productif quand on le fait n'importe comment, j'avoue), je ne vois pas comment enlever la part d'autonomie qui reste aux utilisateurs peut servir à quelque chose?
#jetrollepasmaiscestlafindejournée

@LienRag
Qui est-ce qui parle d'« enlever la part d'autonomie qui rest aux utilisateurs » ?

@lunar Pour l'instant encore, ce qu'on met comme OS sur sa machine relève d'un choix (ou peut en relever). Je comprends les critiques du gars mais j'ai du mal à voir comment utiliser cette marge d'autonomie peut être considéré secondaire?
J'ai mis longtemps à comprendre la phrase de Cavanna "la liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne", mais il me semble qu'elle s'applique bien ici...

@LienRag
Utiliser cette marge d'autonomie ne change pas le monde. C'est un acte individuel. En soit, ça ne change pas le rapport de force (collectif).

@lunar Là on n'est pas du tout d'accord, le rapport de force est largement constitué par les marges d'autonomie de chacun (même si elle ne s'additionnent que lorsqu'elles sont coordonnées, ce qui n'est pas forcément le cas pour le libre individuel).

@LienRag
Sauf que l'histoire du logiciel libre a montré plutôt le contraire, non ? Même si tu passes une journée pour installer ta Gentoo et coreboot, tu vas l'utiliser pour passer plein de temps à utiliser des services de Google. Certes, tu auras fait usage de ton autonomie individuelle, mais en terme de dynamique sociétale, qu'est-ce que ça change ?
Je ne dis pas que construire des alternatives n'est pas important. Mais trier ses déchets ne résout pas le problème du surembalage.

@lunar Pas d'accord, DeCSS a été un progrès pour tous et vient directement de Linux, et en extrapolant peut-être un peu, sans le logiciel libre les éditeurs ne se seraient pas emmerdés pour bloquer les bloqueurs de pub au niveau de l'OS par exemple,...

@LienRag
Tu confonds la production et l'usage là, non ?

@lunar En-dehors du fait que cette distinction s'abolit avec le logiciel libre, il n'y aurait pas de production sans usage...

@LienRag
Ah intéressant. Je ne sais pas quels sont tes expériences, mais les miennes ne vont pas dans ce sens. Dans les gens de mon entourage qui utilisent consciemment — par sens politique et pour des questions de confiance — du logiciel libre, la plupart n'ont absolument pas la disponibilité (en temps, en énergie, en risques) de rentrer dans le processus de production.

@lunar Tu remontes un bug, tu rentres dans le processus de production.
Pareil si tu rajoutes un mot ou une référence sur Wikipedia.
Tu n'as jamais lu Bernard Stiegler?

@LienRag
Ces personnes n'ont pas non plus le temps/l'espace mental pour remonter un bug. Pas de la façon dont la production de logiciel libre est structurée actuellement.

@lunar Y'a des remontées de bug automatique (oui, je m'accroche aux branches là, mais ça reste vrai)...

Show more

@LienRag @lunar ta vision politique là dessus c'est de faire de tout le monde des libristes ?

C'est… pas très réaliste en fait ?

@alxcndr @lunar A quel moment ai-je parlé de ma vision politique?
Mais je dis effectivement que la vision politique du "librisme" est de faire de tout le monde des libristes, et effectivement amha ce n'est pas en soi irréaliste (même si je ne suis pas convaincu qu'il y aie vraiment une stratégie définie pour atteindre ce but à l'heure actuelle).

@LienRag
Aussi quand tu dis « faux », tu te places sur la plan de la vérité. Je pense que c'est une mauvaise idée quand on discute de stratégies politiques où le « vrai » et le « faux » n'a pas beaucoup de sens… on ne discute pas de faits.