Follow

L’arpentage est une méthode pour s'approprier un livre à plusieurs. Entre autre, on y découpe un livre en autant de parties égales que de participant·es.

Voici un nouvel outil pour faire l'équivalent sur des documents numériques :
framagit.org/derivation/arpent

Grâce à Pandoc, c'est multi-format : EPUB → EPUB ou EPUB → HTML ou ODT → EPUB, et encore bien d'autres possibilités…

@lunar
ça, je marquepagise direct : on se posait la question d'arpenter à distance : tu l'as déjà fait ?

@tarage Non pas encore, mais l'outil est bien fait dans l'espoir d'en organiser. En tout cas, par rapport à d'autres formes d'éduc pop, je pense que ça devrait fonctionner bien. En tout cas, tel que j'en ai animé.

Ce qui va manquer le plus c'est le temps de lecture dans le même espace physique qui aide à la concentration. Mais avec une consigne d'éteindre l'ordinateur et de mettre un réveil, je pense que ça va le faire.

@lunar
Pour celleux qui lisent sur l'ordinateur (par exemple via calibre) ça risque d'être compliqué, mais un réveil ça canalise souvent. Si tu fais un essai je veux bien un retour, histoire de peaufiner le truc, comme on n'est pas très branché.es info j'espère que ce sera pas trop difficile pour nous.

@tarage
C'est pour ça que je voulais quelque chose pour fabriquer du EPUB, histoire de le mettre facilement sur une liseuse. Mais ça peut faire du HTML, donc c'est aussi possible de l'ouvrir dans le navigateur d'un mobile, de passer en mode avion, et de se mettre dans son lit.

@lunar
Effectivement, c'est bien vu ! Je crois que je connais pas grand monde qui a une liseuse au final (ou une "qui fonctionne"), par contre les smartphones ça va. J'vais essayer de regarder ça plus en détail après le taf, merci en tout cas !

@tarage On va sûrement proposer quelque chose bientôt avec La Dérivation, ça serait l'occasion d'essayer ensemble. :)

@lunar ah cool ! j'aime bien l'arpentage en papier et ça ouvre des perspectives du coup pour une visio arpentage !
merci

@sabrina @lunar merci aussi, de mon côté on coupe selon le chapitrage en répartissant aussi selon les vitesses de lecture (autodéclarées) - quitte à ce que ça ne soit pas fini, j'avoue que commencer au milieu d'une idée m'enthousiasme pas trop, je vois bien la possibilité de laisser le début de ce qu'on lit de côté et raccrocher au fil, mais je me sens plus à l'aise avec une forme de respect du chapitrage / choix des autrices de séparation - encore un peu de sacré restant surement ; j'essayerai

@Syst
Je pense que c'est une erreur. Il n'y a pas de raisons que tu comprennes mieux un livre en le prenant au début du chapitre 3 qu'au milieu du chapitre 3. Par contre, je pense qu'on y perd l'effet psychologique de lâcher prise qu'on a si en commençant au milieu d'une phrase. C'est un des aspects de la pratique qui renforce le sentiment de légitimité face à l'œuvre.
@sabrina

@Syst
Je pense également que l'idée de répartir en fonction d'une vitesse de lecture est une erreur. Un arpentage ne permet jamais de saisir l’ensemble d'un livre. Il devient surtout support à l'établissement d'une pensée collective. En donnant à lire davantage à certain·es, on renforce de potentiels rapports de pouvoir : souvent les plus à l'aise pour lire sont aussi celleux qui articulent le mieux leurs idées. Iels auront davantage à raconter, et donc prendrons davantage de place.

@sabrina

@lunar @sabrina les temps de restitution sont similo identiques/répartition de la parole sur toutes les phases d'échanges pour limiter toute sur-prise de place. C'est un compromis avec le fait d'attendre - oui la personne aura lu +, des passages peuvent être + clé, quelqu'une d'autre connaitra mieux le sujet, etc. si on donne un passage qui ne peut pas être fini à tout le monde se sera pareil, si la personne finit plus tôt elle va bien faire autre chose - aller se renseigner plus par ex...

@Syst
Bon, bah, écoute, si t'as une méthode qui fonctionne pour toi, tant mieux. T'as pas besoin de mon soft. Laisse-moi maintenant.

@sabrina

@lunar @sabrina j'ai dis que j'allais essayé en fait en comprenant bien tes arguments et le reste de sacré "sur le chapitrage" et t'ai remercié pour ton soft qui m'intéresse donc bien, désolé de t'avoir partagé mes réflexions (qui n'ont rien de certitudes) sur cela en pensant échanger - je te laisse.

@lunar @sabrina je suis tout à fait d'accord que les avantages sur les meilleures lectrices auront un effet, mais je ne crois pas que réduire leurs temps de lecture aidera (iels auront une lecture bien plus tentative + de temps de réflexion après) - l'animation me semble plus clé pour ce problème méta.

@lunar @sabrina pas de certitudes et j'entends bien ce que tu dis, mais souvent quand même les chapitres/intertitres sont "cohérents" et constituent un développement autonome, qui peut s'appuyer sur avant bien sur, malgré tout au sein du chapitre tu as un développement spécifique, une idée générale que tu vas donc "couper" - chaque phrase dit quelque chose ok mais le découpage aussi. Ca serait le cas sur une thèse... 1/2

@lunar @sabrina
mais vraiment plein de situation où j'ai l'impression que couper au milieu rend quand même l'appréhension plus difficile - genre couper une nouvelle de batir aussi ? ;) j'ai en tête se défendre aussi d'elsa dorlin où le chapitrage me semblait aussi très important

Sign in to participate in the conversation
mastodon.potager.org

Un Mastodon pour la communauté du potager.org.