Follow

Dès qu'on parle de violences systémiques, « c'est la faute des américains » is the new « c'est la faute des féministes ». Mais la première formule reste socialement plus acceptable, on dirait bien.

Sign in to participate in the conversation
mastodon.potager.org

Un Mastodon pour la communauté du potager.org.