Follow

Vincent Glad qui écrit « Je voyais juste un grand bac à sable, une grande cour de récré, dans laquelle rien n'avait de conséquence. »
Il faut avoir quelle enfance pour croire que ce qui se passe au bac à sable ou dans la cour de récré n'a pas de conséquences ? 🙄 🤢

pbs.twimg.com/media/DzDrZvJX0A

@lunar

Nan mais ils sont tous en train de faire du damage control là, je doute réellement de leur sincérité.

@le_hasard
Ça ne va pas suffir, on dirait bien. 😌
En tout cas, maintenant que plusieurs employeurs ont commencé mises à pied et rupture de contrat, ça va se voir pour ceux qui ne feront rien.

@lunar

Écoute j'espère bien que ça va pas suffire, les mecs je savais déjà que c'était des nuisibles y a dix ans et pourtant - ne faisant pas partie de leurs victimes - je ne soupçonnais pas le dixième de ce qu'ils faisaient (mais ils ont quand même participé à m'apprendre à bien fermer ma gueule en ligne pendant longtemps).

@lunar c'est ça le pire : c'est que des gens comme lui n'ont JAMAIS eu à subir la moindre conséquence, trop protégés par leurs privilèges. Donc ils découvrent qu'en fait, les hommes peuvent enfin être tenus pour responsables de (certains de) leurs actes.

@lunar Tu le sais bien. Il faut avoir l'enfance d'un chef de meute. Celui qui met les rieurs de sont côté aux dépends des plus faibles. Et qui a pris l'habitude depuis tout petit que d'autres que lui - les adultes - réparent ses conneries, qu'on lui dise bien si jamais par mégarde lui venait un remord que "c'est pas bien grave, il/elle s'en remettra". Qui a appris très jeune quelle réponse contrite il faut donner quand on se fait prendre. Et qui ricane une fois l'adulte parti.

@bayartb @lunar
Oui, un monde de compétition et de méritocratie. Où quand par malchance tu n'est pas dans le bon groupe social de dominant tu as le choix entre soumission exclusion ou surenchère.
J'ai des tas d'exemple en tête. À l'école à la fac au travail maintenant. Les journalistes et leur microcosme du 5ème pouvoir m'ont souvent donné l'impression d'être bien placé dans la courses.
Je ne fais pas partie de ce monde et je sais pourquoi.

@Clailou @lunar Je ne sais pas trop s'il faut rattacher ça à la notion de compétition. Ça ressemble plutôt aux mécanismes de la solidarité organique : celle qui fait qu'on est solidaires parce qu'on se ressemble. Et pour se ressembler, être tous ensemble à martyriser le même ennemi, que l'on peut railler et moquer, c'est un outil usuel, de ce que je comprend.

@Clailou @lunar Sur ce sujet, je recommande chaudement la série de cours d'Alexandre Duclos sur "Solidarité et violence". On doit trouver ça sur peertube (cc @Alexandre_Duclos), ou sur YouTube.

@bayartb @Clailou @lunar l'humour (on rit ensemble) et notamment le sarcasme (cette "ironie piquante et belliqueuse") sont les outils de cette solidarité (de classe?) dirigé vers un ennemi(?) commun. "Oh mais c'était une blague !"

@bayartb
je sais pas cmt expliquer comment je pense le truc mais, je pensais à Brecht
"Aussi longtemps que nous ne pourons vivre qu'en recherchant la bonne affaire,
Aussi longtemps que l'on dira "Toi ou Moi" et non "Toi et Moi";
Aussi longtemps qu'il ne s'agira non de progresser, mais de devancer les autres,
Aussi longtemps il y aura la guerre."

En écoutant A. Duclos, il dit que ça à avoir avec la division sociale du travail qui amène une solidarité organique qui ne va pas de soi

@lunar

@lunar
Ben, faut avoir reçu aucune éducation, en fait.
Mon môme a 4 ans il a déjà compris grosso modo la différence entre bien et mal.
Pas eux, visiblement.

Sign in to participate in the conversation
mastodon.potager.org

Un Mastodon pour la communauté du potager.org.